Ça y est c’est parti, l’automne est bien installé, les champignons arrivent. Mais attention, avant de vous ruer en forêt, voici quelques précautions à respecter. Car oui, pour la cueillette aussi il y a des règles à respecter. Un article complet à retrouver sur Nature Isère

Où récolter ?

Assurez-vous que vous n’êtes pas dans un espace privé et que la cueillette des champignons est autorisée.

Comment ramasser un champignon ?

Il n’existe qu’une seule façon correcte de cueillir des champignons: Il faut les déterrer en faisant tourner délicatement le champignon jusqu’à ce qu’il se détache du sol,  ou avec un couteau. Mais jamais le couper car le pied reste dans le sol et contribue à la pourriture de ce bout de pied et peut également affecter le mycelium qui sert à la reproduction du champignon. 

Dernier conseil, il faut récolter la totalité du champignon (pied + chapeau), cela peut-être essentiel pour son identification.
Mettez les champignons dans un panier, un carton ou un sac en tissu, et non dans un sac en plastique. Ce dernier peut avoir un impact sur la conservation du champignon et accélérer le pourrissement.

Séparez les champignons que vous récoltez par espèce.

Comment identifier un champignon ?

Ne consommez que les champignons que vous êtes absolument certain de reconnaîre. En cas de doute sur un spécimen, mettez-le à part lors de la cueillette puis consultez un expert. Vous pouvez vous tourner vers une pharmacien ou une société mycologique.

Santé :

Ne consommez pas les champignons sur lesquels vous avez le moindre doute. Ne cueillez que les individus frais. Ne vous fiez pas aux idées reçues selon lesquelles les champignons bien cuits ne seraient plus toxiques : si c’est le cas pour certaines espèces, ce n’est absolument pas une vérité générale.

Les champignons comestibles pour certains animaux ne le sont pas forcément pour l’homme… Ce n’est donc pas un critère pour distinguer un champignon comestible d’un toxique !

Ne cueillez pas près de sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants.

Legislation :

Récoltez de manière raisonnable. Il existe un quota maximal fixé à 5kg par personne. Au-delà, vous risquez des peines allant d’une amende de 750€ à l’emprisonnement.

Respect de l’environnement :

Enfin, soyez évidemment respectueux des lieux que vous visitez : ne laissez aucun déchet en forêt. N’abîmez pas les champignons que vous ne récoltez pas. Certains sont nécessaires à l’équilibre de la forêt dans laquelle ils vivent.

Un article complet à retrouver sur le site internet de Nature Isère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.