Le bois énergie est à l’honneur !

Michel MERCIER (président de la communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien (COR)), Jean-Pierre GOUDARD (vice-président de la COR en charge du développement durable et des Fonds Européens), Bernard ROSSIER (Maire de Lamure-sur-Azergues) et COFORET ont donnés rendez-vous aux élus locaux, à leurs partenaires et clients pour mettre en avant le bois énergie.

Au programme de la journée :

  • Introduction de la COR sur « Les politiques Environnement – Climat pour développer les énergies renouvelables dont le bois énergie ». Présentations de la filière bois dans le Rhône, de la qualité combustible, de la maintenance et enfin, présentation de la coopérative et son travail sur le bois énergie par Robert SOLVIGNON.
  • Visite de la chaudière de COFORET
  • Visite de la chaufferie bois de l’hôpital de GRANDRIS exploitée par ENGIE
  • Démonstration de broyage sur la plateforme COFORET à Poule-les-Écharmeaux.

Une journée très positive qui a permis à chacun d’en découvrir plus sur ce produit : ses avantages, ses contraintes mais surtout… tout son potentiel ! Découvrez quelques images de la journée.

Introduction par la COR
Présentation de COFORET par Robert SOLVIGNON
Accueil à l’hôpital de Grandris
Visite de la chaufferie bois de l'hôpital
Visite de la plateforme bois énergie de COFORET à Poule-les-Écharmeaux
Démonstration de broyage
Visite de la plateforme bois énergie de COFORET
Broyeur COFORET

Les élus de la Charte Forestière de Bas-Dauphiné et Bonnevaux ont identifié l’accès à la ressource et la desserte forestière comme des enjeux principaux pour le territoire. Toutefois, l’usage des voiries pour l’exploitation forestière conduit régulièrement à des situations d’incompréhension opposant notamment des communes à des entreprises d’exploitation forestière.

Conscients que l’activité forestière est créatrice d’emplois locaux, les élus ont souhaité s’engager dans une démarche de dialogue.

Cette démarche, animée par la Charte forestière avec l’aide de l’interprofession CREABOIS, vise à définir un « Mode opératoire pour l’utilisation des chemins ruraux lors de l’exploitation forestière ».

Le rendez-vous était donné mercredi 18 octobre à Arzay

Après les discours d’accueil de :

  • Madame Liliane Térol, Maire de la commune d’Arzay (38),
  • de Monsieur Guy Servet, Maire de Chatonnay (38) et Président de la Charte forestière Bas-Dauphiné Bonnevaux,
  • de Thomas Bénet, animateur de la Charte et de Guénaëlle Scolan, directrice de Créabois Isère,

Philippe GARD (technicien forestier) a fait la présentation de COFORET auprès de la trentaine de personnes présentes (élus, correspondants-forêt, exploitants forestiers, représentants de l’ONF et divers acteurs de la forêt privée dont Michaël Chatenet, technicien du CRPF).

Une visite précise et technique.

La visite d’un chantier d’exploitation forestière a ensuite été faite. La 2ème tranche de ce chantier est en cours de réalisation dans la forêt de Mme Christine de Barrin, adhérente COFORET.

Les travaux consistent à effectuer deux trouées de 1000 m2 par hectare tous les 5 à 7 ans afin de convertir progressivement le TSF Chêne et feuillus divers en futaie irrégulière. Ces coupes sont prévues dans le Plan Simple de Gestion de la propriété (PSG).

Nous avons pu constater la présence de nombreux jeunes semis dans les trouées qui avaient été réalisées quelques années auparavant assurant ainsi la régénération du peuplement.

Une démonstration de broyage.

La visite s’est poursuivie par une démonstration de broyage du bois énergie issu de la coupe avec le matériel de la société « bois des Alpes » dont le Gérant, Yannick Péillard, était présent.

Nous remercions Bruno PROVENT, Responsable Bois Énergie pour COFORET, sans qui cette démonstration n’aurait put être possible. Grâce à son intervention le déplacement du matériel, le broyage et l’enlèvement des plaquettes pour le jour de la réunion a pu se faire sans problème.

Une fin de journée réussie !

Constatation a été faite que, malgré le passage du tracteur, du broyeur et des camions, les chemins ruraux et la voirie communale n’avaient pas subi de dégradation.

La signature, en Mairie d’Arzay, du « mode opératoire pour l’utilisation des chemins ruraux lors de l’exploitation forestière » a clôturée la réunion.

 

Retrouvez cette journée en images grâce au diaporama ci-dessous. © Thomas Bénet.

Démonstration de broyage