Lancée en janvier 2020 au Canada, IROKKO, la première application mobile qui permet à chaque citoyen de calculer ses émissions de CO2 et de les compenser en plantant des arbres, arrive en France en partenariat avec les coopératives forestières dont COFORET.

Qu’est-ce qu’IROKKO ?

IROKKO est le promoteur d’un projet de compensation de gaz à effet de serre (GES) par plantation d’arbres. Son but : donner aux citoyens, organismes et entreprises les moyens de participer aux efforts visant la lutte aux changements climatiques.

Dans le cadre de cette démarche, COFORET et l’un de ses propriétaires forestiers ont proposé un projet de reboisement. Motivés par cette démarche environnementale, nos équipes ont travaillé à la mise en place de ce programme au sein de la coopérative.

Trois valeurs fondatrices :

  1. Responsabilité sociale et économique. En offrant la possibilité d’agir concrètement en faveur de l’environnement et cela à des coûts abordables, Irokko facilite l’action individuelle et collective face aux changements climatiques. Il fait le choix de soutenir l’économie sociale et la filière agro-forestière en faisant affaires exclusivement avec des coopératives. Partageant ces valeurs, COFORET n’a pas hésité à soutenir IROKKO dans cette démarche
  2. Innovation. Innover pour apporter des solutions nouvelles qui accroissent le rôle et le pouvoir de l’Homme face aux enjeux de notre époque.
  3. Ouverture. Pour Irokko, être ouvert c’est avoir la capacité d’écouter et d’entendre l’autre, d’établir des ponts pour rechercher ce qui nous rassemble. Irokko est une entreprise accessible qui communique en toute transparence avec ses publics et qui les sollicitent pour s’améliorer et se renouveler. La transparence étant au cœur du modèle coopératif prôné par COFORET, c’est tout naturellement qu’elle s’est associée à IROKKO.

Une crédibilité scientifique

Cette société, québéquoise, travaille en collaboration avec l’Université du Québec à Chicoutimi. Un des chercheurs du Centre de recherche sur la Boréalie (CREB), a accompagné Irokko et les différents partenaires. Le but : assurer la crédibilité scientifique du projet et le développement d’une offre de crédits compensatoires valides au sens des marchés du carbone.

En complément, Irokko a récemment conclu une entente avec l’Université Laval. Ainsi, ils acquérent 1 000 tonnes de CRÉDITS CARBONE pour alimenter le programme de compensation volontaire. 

C’est donc dans ce contexte qu’IROKKO développe des outils technologiques permettant de rejoindre un grand nombre de citoyens et organisations qui participeront, par le biais de son application mobile, à des actions de compensation du carbone afin de réduire leur impact environnemental.

Une application au cœur du projet

IROKKO propose une application qui permet aux utilisateurs :

  • de calculer leur empreinte écologique,
  • acheter du crédit carbone pour compenser leurs émissions…
  • mais au-delà de ça, c’est un appel citoyen pour planter des arbres en France et dans le monde.

Avec fiabilité et transparence, IROKKO s’appuie sur les compétences des partenaires tels que COFORET. Leur ambition : offrir à chaque utilisateur la possibilité de reboiser n’importe où dans le monde dans la région de son choix.

IROKKO & COFORET

Parce que COFORET partage de nombreuses valeurs avec IROKKO, l’idée d’un partenariat représente l’aboutissement d’une réflexion. Cette idée témoigne d’un véritable engagement stratégique. A fortiori dans le cadre de GCF (Groupe Coopération Forestière).
 
Nos ambitions sont communes :

  • Participer à la lutte contre les changements climatiques,
  • Réduire les gaz à effet de serre grâce au pouvoir des arbres,
  • Améliorer la qualité de l’air grâce au CO2 qu’ils absorbent
  • Faire du consommateur un acteur du changement
  • Utiliser les technologies en notre possession pour mobiliser le public.

Des projets de reboisement en France sont déjà lancés sur IROKKO :

– 2 ha à Labalme (Ain), un projet porté par COFORET
– À Saint-Yrieix-le-Déjalat (Corrèze), 2 ha avec CFBL
– 2 ha à Thoissia (Jura), un projet F&BE
– Dans les Landes, à Castets, un projet de 2 ha avec AFB
– Un projet de 2ha porté par Unisylva dans le Loir-et-Cher
– Et 2ha à Ry, en Seine-Maritime avec NSF2A

Convaincus que ce partenariat est la suite logique du développement de COFORET, nous avons donc le plaisir de vous annoncer notre soutien à IROKKO.

Pour que vous puissiez vous approprier les futurs projets, vous vous invitons dores déjà à découvrir leur application et site internet. Découvrez leurs motivations, leur fonctionnement et leur volonté. 

Découvrez ici le communiqué de presse de GCF à ce propos.
Vous avez des questions ? Nous sommes-là pour y répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.