La forêt française capte chaque année entre 10 et 15% des émissions nationales de CO2, principal gaz à effet de serre et responsable majeur du réchauffement climatique. Mais sa contribution à l’atténuation du changement climatique ne s’arrête pas là. 

Séquestration, stockage, substitution, c’est un véritable service rendu par l’ensemble de la filière forêt-bois au travers de ces trois effets, les « 3 S » :

Séquestration

Par le mécanisme naturel de la photosynthèse, la forêt capte le CO2 de l’atmosphère.

Stockage

Lors de l’exploitation des arbres, une partie du carbone reste stockée dans les produits bois utilisés.

Substitution

L’utilisation du bois construction et du bois-énergie permet d’éviter le recors à d’autres matériaux plus énergivores en énergies fossiles.

L’effet cascade :

Le bois est un matériau écologique et renouvelable avec lequel rien ne se perd, tout se transforme. Son utilisation en cascade de la construction au bois énergie permet de cumuler les effets de substitution et donc de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Retrouvez toutes les infos dans cette infographie, réalisée par notre partenaire : l’Office National des Forêts.

Pour aller plus loin, découvrez cette animation du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *