D’après la FAO, au niveau mondial, les forêts abritent 80 % de la biodiversité terrestre. Les acteurs forestiers ont donc un rôle tout particulier à jouer pour la conservation des habitats et des espèces.

Préserver la biodiversité : un objectif inscrit dans le Programme Régional de la Forêt et du Bois 2019-2029

En Auvergne-Rhône-Alpes, le Programme Régional de la Forêt et du Bois (PRFB) s’est fixé entre autres objectifs, celui de préserver, restaurer et valoriser la biodiversité dans le cadre d’une gestion forestière multifonctionnelle.
Il prévoit que la réalisation de cet objectif passe par plusieurs types d’actions :

  • La mise en œuvre des modalités de gestions forestières neutres ou si possible positives pour la biodiversité. Le tout, dans une approche globale dite « écosystémique » de la forêt.
  • La constitution, en complément du réseau des aires protégées, d’un réseau de forêts publiques et privées que leurs propriétaires décident de mettre en libre évolution naturelle. Le réseau FRENE (FoRêts en Evolution NaturellE).
  • Une vigilance particulière sur les espèces menacées et dépendantes de la gestion forestière. En d’autres mots : prendre en compte la préservation de la biodiversité dans le cadre d’une gestion forestière multifonctionnelle. Qui permet, par ailleurs, de produire du bois, matériau écologique par excellence.

Des outils co-construits par les naturalistes, les forestiers et l’État

Pour mettre en pratique cette dernière catégorie d’action, un travail approfondi a été conduit par :

  • Les naturalistes (LPO, CBN du Massif Central et Alpin, FNE)
  • Les forestiers publics et privés (ONF, CRPF, coopératives forestières, experts forestiers, gestionnaires forestiers professionnels),
  • Sous l’égide, et avec le financement, de l’État (DREAL et DRAAF).

Sur la base de 3 études lancées en 2017 dans le cadre de la rédaction du PRFB, l’ensemble de ces acteurs a co-construit des outils concrets pour :

  • Fournir des informations claires et localisées quant à la présence d’espèces ou de milieux emblématiques et menacés au sein des massifs forestiers ;
  • Décrire des moyens pragmatiques permettant aux forestiers concernés d’agir au mieux pour assurer la conservation des ces espèces et de ces milieux

Trois outils pour trois objectifs

L’ensemble des acteurs a coconstruit des outils afin de fournir des informations claires et concrètes permettant aux forestiers qui le souhaitent (propriétaires, gestionnaires, entreprises de travaux…) de s’engager en faveur de la biodiversité, au-delà des obligations réglementaires.

Outil habitat/flore de la DREAL

Identifier les espèces de flore menacées, les habitats menacés, la localisation des forêts anciennes, et adopter les bons gestes et les pratiques adaptées

Une présentation (PDF) est disponible en cliquant sur ce lien. Les modalités d’accès sont expliquées dans ce document.

Une vidéo de présentation de l’outil est disponible en cliquant sur ce lien

Outil faune de la LPO

Identifier les espèces de faune vertébrés menacées et adopter les bons gestes et les pratiques adaptées.

Ce travail contribue notamment à l’amélioration de la prise en compte d’espèces à Plans Nationaux d’Actions portés par le ministère de la transition écologique et solidaire.

Une vidéo de présentation de cet outil est disponible sur ce site

Outil de la FNE

Un outil pour la préservation des ripisylves et la prise en compte de leurs spécificités.

18 fiches de préconisations sont également disponibles en téléchargement ci-dessous. Il s’agit des versions originales des fiches, qui pourront évoluer par la suite. Les mises à jour seront faites directement dans les outils LPO et DREAL.

Les forestiers engagés pour la biodiversité

Grâce à ces outils, les forestiers peuvent rechercher leur forêt sur deux outils cartographiques (un outil faune et un outil flore). Ils obtiennent alors la liste des espèces ou milieux emblématiques et menacés au sein de ces massifs forestiers, ainsi que des fiches de préconisations indiquant des actions précises qu’ils pourront choisir d’engager en faveur de la biodiversité spécifique de leur forêt (propriétaires), ou de la forêt dans laquelle ils travaillent (gestionnaires, entreprises…).

Pour en savoir plus

Une webconférence en replay

Ce travail et ces outils ont fait l’objet d’une présentation lors d’une webconférence, le 26 janvier 2021, à laquelle ont été conviés les forestiers susceptibles d’utiliser ces outils.
Vous pouvez visualiser la vidéo de la webconférence en replay en cliquant sur ce lien :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *