COFORET se mobilise pour ses adhérents. Aux côtés de 34 autres lauréats, notre coopérative a été sélectionnée pour agir en faveur du renouvellement forestier et relever les défis du changement climatique.

Cet Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) est essentiel pour les propriétaires forestiers, nos adhérents, dans leur lutte contre les effets du changement climatique et dans la gestion de leurs forêts. Tous les détails dans cet article (issu du site du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation)

Qu’est-ce que l’A.M.I. ?

Doté de 95 M€ d’euros du plan France Relance, l’appel à manifestation d’intérêt en faveur du renouvellement forestier se clôturait en janvier dernier après avoir suscité un très fort engouement.

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, tient à saluer la mobilisation des acteurs qui viennent relever les défis du changement climatique.

Lancé le 3 décembre 2020, l’appel à manifestation d’intérêt (A.M.I.) avait pour objectif de privilégier le regroupement des propriétaires forestiers. Comment ? Grâce la sélection d’opérateurs économiques de l’amont forestier de la filière forêt-bois.

Ces derniers, dont COFORET, ont pour mission de :

  • Identifier/démarcher/conseiller et susciter l’adhésion des propriétaires forestiers potentiellement concernés par le volet « Renouvellement forestier » du Plan de relance ;
  • Regrouper les dossiers de ces propriétaires et représenter ces derniers auprès des services de l’État en charge de leur instruction ;
  • Sécuriser la mise en œuvre de ces opérations sylvicoles dans des conditions garantissant la qualité des prestations fournies et le respect des délais prescrits.

35 lauréats rigoureusement sélectionnés

Cet AMI a suscité un très fort intérêt et démontre la mobilisation des acteurs de la filière pour engager le renouvellement forestier. Parmi eux, COFORET a été rétenue aux côtés de 34 lauréats (voir liste des lauréats ci-dessous) sur la base de :

  • Ses compétences en matière de gestion durable forestière,
  • Du sérieux de son projet
  • Et de sa cohérence avec les enjeux du changement climatique, et notamment la crise des scolytes.

Chaque lauréat va maintenant bénéficier d’une visibilité financière lui permettant de mieux organiser, les interventions sylvicoles à conduire pour le compte des propriétaires forestiers qui l’auront mandaté.

Et maintenant ? Quelles actions sont mises en place ?

De nombreuses actions se déroulent en coulisses… Tout d’abord, nous travaillons avec nos équipes pour identifier les besoins en plants et nous organiser en conséquence.

Ensuite, la coopérative travaille aux côtés des pépiniéristes et reboiseurs pour préparer les prochaines campagnes de reconstitution. Car cet A.M.I. va peser sur la disponibilité des plants.
Nous mettons également tout en œuvre pour réserver les plants nécessaires et mettre en place les moyens humains et techniques pour réaliser ces chantiers.

Côté administratif, les dossiers sont à déposer avant le 31 décembre 2021. Les premiers dossiers COFORET ont d’ailleurs été déposés fin février 2021. Toute la coopérative s’organise donc pour mettre en œuvre cette étape dans les meilleures conditions.
Maintenant, l’ensemble des techniciens COFORET, en charge des plantations, contactent les propriétaires forestiers adhérents identifiés pour le montage des dossiers…

Un A.M.I. pleinement inscrit dans le plan France Relance

Dans le contexte du changement climatique, le plan France Relance et la mesure « renouvellement forestier » visent à soutenir les propriétaires forestiers qui investissent pour adapter leurs forêts ou pour améliorer leur contribution à l’atténuation de celui-ci.

Elle s’inscrit pleinement dans les priorités mises en avant par la feuille de route pour l’adaptation des forêts au changement climatique, remise au ministre par les acteurs de la forêt et du bois.

Alors que nos forêts sont impactées par les effets du changement climatique, le plan de relance mobilise des moyens inédits pour accompagner les propriétaires dans le renouvellement forestier. Sur les 150 millions d’euros prévus, c’est une première tranche de 95 millions d’euros qui est d’ores et déjà déployée dans le cadre de cet AMI sur l’ensemble du territoire. Elle va permettre aux porteurs de projets d’accompagner rapidement et efficacement les propriétaires forestiers, publics comme privés, dans le renouvellement de leurs forêts et notamment ceux dont les peuplements sont sinistrés. »

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Retrouvez le détail du dispositif ainsi que l’ensemble des mesures du plan de relance agriculture et alimentation ci-dessous.

(Re) découvrez la liste des lauréats

  • Coopérative COFORET
  • Coopérative Alliance Forêt Bois (AFB)
  • Direction territoriale de l’ONF – AURA
  • Coopérative Unisylva
  • Consortium “Coron-Naudet”
  • Direction territoriale de l’ONF – NA
  • Direction territoriale de l’ONF – BFC
  • SARL GFP Roussillon
  • Cabinet Chavane
  • Direction territoriale de l’ONF – Seine-Nord – Normandie
  • Cabinet Susse
  • Cabinet Bemelmans
  • Consortium “Chaton-Meunier / Bachelet”
  • Coopérative Sylva Bois
  • Cabinet Labbé
  • Direction territoriale de l’ONF – Occitanie
  • Coopérative Forêt Bois de l’Est
  • Consortium “Forêt-Evolution” – Occitanie
  • Direction territoriale de l’ONF – GE
  • SAS Sud Abies – Occitanie
  • Cabinet Paillereau
  • Direction territoriale de l’ONF – PACA
  • Consortium HAAZ et FCF
  • Consortium Merle Frères “Repeup’lure”
  • Cabinet Poupart
  • Consortium Naudet-Néosylva
  • Coopérative COSYLVAL
  • Société forestière (SF-CDC), Selvans
  • Union de coopératives Ligneo
  • Cabinet Bartmann
  • Coopérative NS2A
  • Cabinet Gourmain
  • Coopérative CFBL
  • Associés Raison-Thierry
  • Direction territoriale de l’ONF – CVL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *