Les organisations nationales de la filière forêt-bois ont remis, en décembre dernier, une Feuille de route « Adaptation des forêts au changement climatique » au Ministre de l’Agriculture Julien Denormandie. Son but : engager les acteurs de la filière à prioriser leurs actions et les moyens nécessaires pour relever ce défi.

Une Feuille de route

Constat : il est nécessaire d’augmenter la capacité d’adaptation des forêts et leurs facteurs de résilience. Pour cela, un moyen est mis en avant : la diversité des modes et des cycles de gestion sylvicole. L’adaptation au changement climatique et l’atténuation du changement climatique doivent alors être pensées en synergie.

Il faut également redonner sa place au bois, élément essentiel de la forêt. Ensemble, ces deux éléments contribuent à l’accélération de la conversion écologique de l’économie française et de sa filière productive.  

C’est pourquoi tous les acteurs de la filière se sont donc regroupés autour d’une Feuille de route qui rassemble 9 priorités pour adapter les forêts au changement climatique. Ces 9 priorités sont ensuite déclinées dans un plan d’actions.

1. Renforcer la coopération scientifique et les connaissances pour l’adaptation des forêts et de la filière forêt-bois au changement climatique

2. Diffuser et s’approprier les connaissances acquises, développer et centraliser les outils de diagnostic et d’aide à la décision face aux risques climatiques pour l’adaptation

3. Promouvoir les pratiques sylvicoles qui augmentent la résilience, diminuent les risques et limitent l’impact des crises

4. Mobiliser les outils financiers permettant aux propriétaires d’investir pour adapter leurs forêts

5. Conforter la veille et le suivi sanitaire, organiser la gestion de crises

6. Renforcer et étendre les dispositifs de prévention et de lutte contre les risques abiotiques, et notamment la défense contre les incendies (DFCI)

7. Préparer et accompagner l’adaptation de l’amont de la filière, en développant une solidarité élargie de filière pour être en mesure de préparer les ressources forestières futures

8. Préparer et accompagner l’adaptation des entreprises de l’aval de la filière

9. Renforcer le dialogue et la concertation, développer l’animation et la médiation entre acteurs au sein des territoires

Et une charte d’engagement

Cette dynamique pour le renouvellement forestier et la valorisation de la ressource en bois sur notre territoire, est scellée dans une Charte d’engagement entre l’Etat et les acteurs de la filière forêt-bois.

Elle constitue une opportunité pour les propriétaires forestiers et l’ensemble des acteurs de la filière, mais plus globalement pour tous les citoyens.

La force des coopératives forestières

L’Union des Coopératives Forestières Françaises (UCFF) salue les pistes d’actions présentes dans cette feuille de route qui sont essentielles pour aider les forêts françaises face aux variations du climat.

À cette occasion, l’UCFF confirme au Ministre qu’il peut s’appuyer sur les coopératives forestières, actrices majeures de :

  • La gestion forestière en France (plus de 2 millions d’hectares de forêts gérés),
  • De la production de bois (7 millions de m3 par an, soit 20 % de la production nationale)
  • Et du reboisement (25 000 ha reboisés par an)

… pour accompagner les forêts dans leur adaptation et leur résistance au changement climatique.

Un dossier de presse de 25 pages a, d’ailleurs, été publié. Il montre la force des coopératives et les nombreuses actions qu’elles mettent en place chaque jour dans les forêts de leurs adhérents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *