Aux côtés de la Chambre d’Agriculture, COFORET a réalisé un chantier forestier remarquable en Chartreuse ! Découvrez les coulisses de ce chantier dans cet article.

Dans son quotidien, COFORET travaille aux côtés du service forêt de la Chambre d’Agriculture. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce service a été créé en 2011. Il est composé au total de 15 conseillers(ères) forestiers dont les missions sont de conseiller les propriétaires forestiers privés, mobiliser la ressource et animer le territoire.

Origine du projet

En 2020, deux propriétaires de St Joseph de Rivière ont sollicité la Chambre d’Agriculture pour mettre en exploitation des parcelles forestières. Avec les conseils de Romain PROVOST, des parcelles résineuses nécessitant des coupes d’amélioration ont été identifiées. Un constat est fait : pour l’ensemble des parcelles visitées, une concurrence importante entre les résineux a été observée, ayant pour conséquences le ralentissement de la croissance des arbres et le frein du développement de régénération naturelle.

Alors, depuis 2021, COFORET travaille avec la Chambre d’agriculture sur ce projet. Découvrez toutes les étapes de réalisation grâce à notre infographie (ci-contre).

Présentation de l’opération « Brocharin »

  • Commune : St Joseph de Rivier, massif de Brocharin en Isère.
  • Nombre de propriétaires engagés : 14
  • Nombre de parcelles engagées : 39
  • Superficie totale concernée par les travaux : 28 hectares
  • Animateur : Romain PROVOST conseiller forestier à la Chambre d’Agriculture de l’Isère.
  • Et pour COFORET, Bruno JUGLAIR, conseiller forestier en charge du chantier.

Forêts & enjeux climatiques :

Plusieurs types de peuplements ont été identifiés pour cette opération de massification :

  • Plantations d’épicéa commun de 25 à 35 ans, très dense et jamais éclaircie,
  • Plantations d’épicéa commun de plus de 40 ans,
  • Futaies de Sapin pectiné (non plantée) de plus de 50 ans, régularisées en Gros Bois en retard de gestion,
  • Plantations de Douglas de 30 à 40 ans.

Sur le massif, les impacts du changement climatique sont déjà constatés. Des phénomènes de dépérissement de sapin pectiné sont visibles de manière éparse. Ils sont identifiables par des cimes présentant des grosses branches avec peu d’aiguilles. Certains arbres présentent également un rougissement partiel ou intégral des aiguilles.

Deux plantations d’épicéas ont été également impacté, le dépérissement s’observe par la présence d’arbres qui perdent très rapidement l’intégralité de leurs aiguilles.

Ces dépérissements sont favorisés par les attaques d’un parasite de faiblesse appelé scolyte. Trois foyers ont été détectés sur le massif, dont un qui fera l’objet d’une coupe définitive car plus de 40 % des arbres ont été attaqués et d’autres présentent des signes de faiblesse. La plantation qui sera coupée à blanc sera reboisée avec une autre essence dans le cadre du plan de relance forestier mis en œuvre par l’État – France Relance.


Présentation de la forêt concernée
Photo © C.A. 38
B. Juglair, COFORET, R. PROVOST CA38, FRANCILLON Claude
Photo © C.A. 38
Abattage mécanisé dans une pente 30 %
Photo © C.A. 38
Abattage mécanisé éclaircie Epicéa
Photo © C.A. 38
Piste de débardage et panneau
Photo © C.A. 38
Claude FRANCILLON éclaircie Epicéa
Photo © C.A. 38
Débusqueur FSK J.PELLEGRINI
Photo © C.A. 38
Débusqueur FSK J.PELLEGRINI
Photo © C.A. 38
Plantation épicéas avant éclaircie
Photo © C.A. 38
Stockage Bord de route billons sciage epicéa COFORET
Photo © C.A. 38
Travaux brise roche élargissement chemin
Photo © C.A. 38

En chiffres :

Volume de bois mobilisable = 2360 m3 – (14 propriétaires forestiers).

Chantier du bas :

  • Volume mobilisable estimé à 380 m3
  • Produit valorisé Sapin sciage charpente.
  • Découpe fin bout 17 cm.
  • Exploitation manuelle : bûcheron + tracteur forestier.

Chantier du haut, réalisé par COFORET :

  • Volume mobilisable estimé à 1 980 m3
  • Produits valorisés : Douglas charpente, Epicéa charpente, Sapin charpente, emballage palette (tout résineux selon branchaison), quelques feuillus bois de chauffage.
  • Exploitation des plantations (épicéa, douglas) : abatteuse et porteur.
  • Exploitation des futaies résineuses non plantées, avec des arbres de dimension plus importante : bûcheron + tracteur forestier

Un chantier qui fait la Une !

Pour l’occasion, Terre Dauphinoise a publié un dossier complet à propos de ce chantier. L’occasion de mettre la forêt à l’honneur et de promouvoir les actions réalisées par les forestiers sur le territoire. Découvrez le ci-dessous !

Contacts

COFORET – Bruno JUGLAIR
Tél. : 06 80 28 79 83
Email : bjuglair@coforet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.