Cet été, COFORET teste l’application FORECCAsT by BioClimSol !

Alain LYAUDET et Frédéric BLANCHON, deux techniciens du CNPF (Centre National de la Propriété Forestière), ont réalisé pour nous une démonstration concrète de l’application BioClimSol sur la propriété d’un adhérent de la Dombes en présence de Nicolas MARTIN, gestionnaire de propriété (GPAT) dans l’Ain et Laetitia BERTHET, stagiaire à COFORET.

Le principe de l’application est simple : permettre à son utilisateur d’identifier quelles essences ont de l’avenir sur une parcelle forestière en tenant compte des effets du réchauffement climatique. Après avoir chargé la carte dans l’application et localisé précisément son emplacement, on peut commencer à analyser une placette.

L’application va alors identifier les données climatiques et l’altitude. L’utilisateur devra ensuite renseigner les données manquantes dans les 6 catégories suivantes :

  • Renseignements généraux : localiser et nommer le projet,
  • Contexte stationnel : topographie, conditions locales,
  • Caractéristiques du peuplement : essences, dendrométrie,
  • La pédologie pour connaître la Réserve Utile Maximale (RUM), le pH, la structure et la texture des différents horizons du sol, etc.
  • Les problèmes sanitaires : origine, fréquence, intensité
  • Et le dépérissement qui se juge grâce aux protocoles ARCHI (qui permet le diagnostic des arbres aptes à surmonter un stress) et/ou DEPERIS (qui, lui, permet de quantifier l’état de santé de la forêt).

Et après ?

Après avoir identifié les essences, relevé la surface terrière, effectué un sondage pédologique à la tarière pour calculer la RUM, mesuré le pH à l’aide d’un appareil (capteur) électronique et utilisé la méthode ARCHI pour observer l’état des arbres présents, les données ont été saisies dans BioClimSol.

En retour, l’application donne une série de résultats sous forme d’un PDF récapitulatif.

Sur la placette analysée, et malgré le changement climatique, le hêtre est encore adapté grâce à la RUM importante du sol et que le chêne pubescent pourrait se substituer aux chênes sessiles et pédonculés. Néanmoins, l’ensemble des résultats demandent d’être interprétés avec le recul nécessaire des techniciens forestiers pour réaliser les « bons » choix. L’évolution rapide et à la hausse des températures nous laisse entrevoir des changements de végétations sur des délais de plus en plus courts…

Un outil en constante amélioration

L’outil BioclimSol est en constante amélioration (enrichissement de la base de données / essences forestières) grâce aux remontés d’informations des techniciens du CRPF au niveau national. Nous espérons qu’il puisse être partagé de plus en plus facilement avec nous, comme outils d’aide à la décision tant pour les reboisements que pour la gestion de peuplements.

Merci à Alain LYAUDET, Frédéric BLANCHON, Nicolas MARTIN, et Laetitia BERTHET pour ce retour d’expérience.

Etre adhérent de COFORET, c’est intégrer une coopérative forestière dynamique, faire partie d’une communauté proactive, mais c’est également partager une vision sylvicole.

Continue reading

Un chiffre : 477 322

C’est le nombre de plants plantés par COFORET sur la saison 2017/2018 !
Ce qui représente environ 530 ha de reboisement.
Notre précédent record était de 471 745 plants réalisés sur la saison 2015/2016.

Parce que nous agissons dans une démarche de gestion durable, nous prenons soin des forêts de nos adhérents.
Nous travaillons aujourd’hui dans la forêt de vos petits-enfants, c’est pourquoi nous attachons beaucoup d’importance au reboisement. Une fois le bois récolté, il est nécessaire de penser à l’après.
Et parce que demain commence aujourd’hui, nous nous devons de prendre soin de nos forêts. Notre volonté se traduit aujourd’hui dans ce chiffre que nous sommes fiers de vous annoncer.

 

 

Rendez-vous les 29 et 30 septembre prochain, au domaine de la Sapinière à Thorens Glières, pour la 4ème édition de la Fête de la Forêt et du BoisContinue reading

Du 2 au 11 juin 2017 :

c’est la 3ème SEMAINE DE LA COOPÉRATION AGRICOLE !

Une semaine exceptionnelle de rencontres authentiques, de découvertes innovantes et de débats d’avenir avec les coopératives agricoles françaises : découvrez le programme ici !

La France compte 2 600 entreprises coopératives agricoles et agroalimentaires (principalement des TPE et PME) qui représentent une marque alimentaire sur 3, rassemblent 3 agriculteurs sur 4 et emploient 165 000 salariés.

  • Pendant une semaine du 2 au 11 juin, ces entreprises pas comme les autres, qui appartiennent aux agriculteurs français, ouvrent leurs portes, avec pédagogie et convivialité, pour partager leur culture, leurs valeurs, leur goût d’entreprendre, leurs réalisations concrètes et leurs projets innovants.
  • Pour créer du lien et engager un dialogue constructif avec les citoyens et les consommateurs, la coopération agricole lance le 2 juin, une nouvelle plateforme digitale interactive pour apporter les preuves concrètes de ses engagements sociétaux.
  • Enfin, parce que l’avenir économique, social et environnemental des territoires est au cœur de leur projet humain et collectif, les coopératives agricoles s’invitent aussi, à l’occasion de la campagne des législatives, dans le débat public et affichent leurs propositions de réformes.

Découvrez le programme complet sur ce site

COFORET se mobilise pour la replantation en participant à Plantons pour l’Avenir ! Mais qu’est-ce que c’est ?

“Plantons pour l’avenir” est un fonds de dotation privé, apolitique et indépendant. Créé afin de soutenir et conduire toute mission d’intérêt général concourant à la défense de l’environnement naturel (protection de l’air, de l’eau, des sols, de la faune et de la flore…), ce fonds intervient plus particulièrement par le reboisement dans le cadre d’une gestion forestière durable.

 

COFORET se mobilise… mais pas seulement !

Parmi les nombreux mécènes déjà mobilisés, nous avons le plaisir d’accueillir deux caisses régionales : le Crédit Agricole Centre Est et le Crédit Agricole des Savoies ! Compte tenu de l’accord national conclu avec le Crédit Agricole, on espère que les autres caisses régionales se joindront à elles !

 

Devenir mécène ?!

Vous connaissez des entreprises susceptibles d’être intéressées par ce fonds ? Ou souhaitez vous même devenir mécène ? Ça tombe bien ! Plantons pour l’avenir cherche des soutiens ! 

Qu’est-ce que le mécénat ? C’est « un soutien matériel ou financier apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un caractère d’intérêt général ».
Quels avantages ?! 

  • L’avantage fiscal pour un don par une entreprise : 60 %
  • L’avantage fiscal pour un don par un particulier : 66 %

Pour avoir plus d’informations, rendez-vous sur le site du fonds en cliquant ici.
N’hésitez pas à en parler autour de vous… Merci !