Les élus de la Charte Forestière de Bas-Dauphiné et Bonnevaux ont identifié l’accès à la ressource et la desserte forestière comme des enjeux principaux pour le territoire. Toutefois, l’usage des voiries pour l’exploitation forestière conduit régulièrement à des situations d’incompréhension opposant notamment des communes à des entreprises d’exploitation forestière.

Conscients que l’activité forestière est créatrice d’emplois locaux, les élus ont souhaité s’engager dans une démarche de dialogue.

Cette démarche, animée par la Charte forestière avec l’aide de l’interprofession CREABOIS, vise à définir un « Mode opératoire pour l’utilisation des chemins ruraux lors de l’exploitation forestière ».

Le rendez-vous était donné mercredi 18 octobre à Arzay

Après les discours d’accueil de :

  • Madame Liliane Térol, Maire de la commune d’Arzay (38),
  • de Monsieur Guy Servet, Maire de Chatonnay (38) et Président de la Charte forestière Bas-Dauphiné Bonnevaux,
  • de Thomas Bénet, animateur de la Charte et de Guénaëlle Scolan, directrice de Créabois Isère,

Philippe GARD (technicien forestier) a fait la présentation de COFORET auprès de la trentaine de personnes présentes (élus, correspondants-forêt, exploitants forestiers, représentants de l’ONF et divers acteurs de la forêt privée dont Michaël Chatenet, technicien du CRPF).

Une visite précise et technique.

La visite d’un chantier d’exploitation forestière a ensuite été faite. La 2ème tranche de ce chantier est en cours de réalisation dans la forêt de Mme Christine de Barrin, adhérente COFORET.

Les travaux consistent à effectuer deux trouées de 1000 m2 par hectare tous les 5 à 7 ans afin de convertir progressivement le TSF Chêne et feuillus divers en futaie irrégulière. Ces coupes sont prévues dans le Plan Simple de Gestion de la propriété (PSG).

Nous avons pu constater la présence de nombreux jeunes semis dans les trouées qui avaient été réalisées quelques années auparavant assurant ainsi la régénération du peuplement.

Une démonstration de broyage.

La visite s’est poursuivie par une démonstration de broyage du bois énergie issu de la coupe avec le matériel de la société « bois des Alpes » dont le Gérant, Yannick Péillard, était présent.

Nous remercions Bruno PROVENT, Responsable Bois Énergie pour COFORET, sans qui cette démonstration n’aurait put être possible. Grâce à son intervention le déplacement du matériel, le broyage et l’enlèvement des plaquettes pour le jour de la réunion a pu se faire sans problème.

Une fin de journée réussie !

Constatation a été faite que, malgré le passage du tracteur, du broyeur et des camions, les chemins ruraux et la voirie communale n’avaient pas subi de dégradation.

La signature, en Mairie d’Arzay, du « mode opératoire pour l’utilisation des chemins ruraux lors de l’exploitation forestière » a clôturée la réunion.

 

Retrouvez cette journée en images grâce au diaporama ci-dessous. © Thomas Bénet.

Démonstration de broyage

 

Un nouveau décret relatif aux règles d’hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicole est sorti ! Téléchargez le guide ici ! 

Qui est concerné ?

  • Les donneurs d’ordre
  • Les chefs d’entreprises intervenantes (employeurs et travailleurs indépendants)
  • Mais également les intervenants (ensemble des travailleurs, travailleurs indépendants et employeurs exerçant en personne)

Plusieurs thèmes sont abordés dans ce guide. Des sujets qu’il est obligatoire de connaître. Au sommaire : 

  • Organisation et planification des travaux par les chefs d’entreprises intervenantes
  • Formation et instruction des travailleurs
  • Organisation des secours
  • Accès au chantier et périmètre de sécurité
  • Travaux sur terrain en pente
  • Travaux au voisinage d’ouvrages de transport ou de distribution d’électricité et d’autres fluides
  • Travail isolé
  • Équipements de protection individuelle et dispositifs individuels de signalisation
  • Hygiène
  • Chablis et arbres encroués
  • Fiche de chantier

Alors, pour notre sécurité à tous, merci de prendre connaissance de ce guide et de le diffuser à toutes les personnes concernées.

Téléchargez le guide ici ! 

 

Avant de commencer, nous souhaitions vous remercier pour votre présence en Chartreuse !
En trois sessions, nous avons accueilli 38 personnes motivées, curieuses et intéressées par notre métier. Votre présence et votre intérêt renforcent notre motivation… alors un grand merci et à très bientôt ! 

 

Les parcs naturels régionaux de Chartreuse et du Massif des Bauges proposent à tous de se glisser dans la peau d’un bûcheron le temps d’une visite sur des chantiers forestiers… Et COFORET y participe ! Venez à la rencontre des professionnels de la gestion et de l’exploitation forestière, glissez-vous dans la peau d’un bûcheron le temps d’une matinée.
 

Point information :

La visite de chantier “Vis ma vie de bûcheron” du mercredi 09 août matin :

  • Visite d’une coupe en forêt privée sur la commune de Les Déserts (La Féclaz)
  • Chantier mécanisé abatteuse + porteur forestier
  • Accompagnateur : Stéphane Guiguet Dode, coopérative COFORET
  • RDV à 9h devant l’Office du Tourisme de La Féclaz (INSCRIPTION obligatoire auprès du Parc : 04 79 54 86 40)
  • Marche d’approche env. 800 mètres

La visite de chantier “Vis ma vie de bûcheron” du mercredi 16 août matin :

  • Visite d’une coupe en forêt domaniale du Nant des Granges (commune de Le Châtelard)
  • Chantier traditionnel bûcheronnage manuel + tracteur forestier
  • Accompagnateur : Bastien Deleplanque (Office National des Forêts)
  • RDV à 9h devant la mairie de Bellecombe en Bauges (INSCRIPTION obligatoire auprès du Parc : 04 79 54 86 40

 

Renseignements et inscriptions :

Parc naturel régional du Massif des Bauges : 

Rendez-vous tous les mercredis matins,
du 12 juillet au 23 août 2017 !
Tél. 04 79 54 86 40
Email : info@parcdesbauges.com

Cliquez ici pour télécharger l’affiche Bauges
Et ici pour découvrir le dépliant !

Office de tourisme de St Pierre de Chartreuse

Rendez-vous tous les jeudis matins,
du 13 juillet au 17 août 2017 !
Tél. 04 76 88 62 08
Email : stpierrechartreuse@chartreuse-tourisme.com

Cliquez ici pour télécharger l’affiche Chartreuse
Et ici pour découvrir le dépliant !

La coopérative investit !

La preuve par l’action : le mois dernier, COFORET a réceptionné un nouveau porteur.

Livré à Belleroche (42), ce nouveau matériel de la marque KOMATSU est conduit par Anthony GULGILMINOTTI, salarié de la coopérative. À noter qu’il remplace le plus ancien porteur de COFORET…  et servira quotidiennement sur les chantiers forestiers du secteur.

Découvrez ce porteur en images : 

Anthony GULGILMINOTTI, chauffeur du porteur

… Une chance pour la forêt !

 Vous vous êtes toujours demandé ce qui se cache derrière le terme “bois énergie” ? Cet article est fait pour vous !
Au travers d’une vidéo, ProfessionsBois présente les différentes sources du bois énergie : 

  1. Éclaircir la forêt pour favoriser la croissance des plus beaux arbres
  2. Coupe d’arbres dans avenir
  3. Les sous-produits de la récolte des beaux arbres
  4. Et bien d’autres…

Regardez la vidéo ci-dessous pour comprendre tout le processus dans lequel s’inscrit ce produit.

Vous avez des questions ? Vous souhaitez en savoir davantage et avoir des réponses personnalisées, contactez-nous !
Nos gestionnaires forestiers se tiennent à votre disposition pour répondre à vos interrogations.
À ce propos, saviez-vous que COFORET dispose de deux plateformes bois-énergie ?

 

 

Nous vous l’annoncions à demi-mot dans notre précédente actualité… (que vous pouvez lire ou relire ici !) : deux conventions inédites ont été signées jeudi 29 septembre pour accroître la mobilisation de bois en Rhône-Alpes ! 

Dans le cadre du projet SYMBIOSE, l’Union Régionale des associations de Communes forestières de Rhône-Alpes, la coopérative forestière COFORET, l’Office national des forêts, la Chambre d’agriculture de Rhône-Alpes, la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural de Rhône-Alpes (SAFER), la Communauté de Communes du Grésivaudan et 8 autres partenaires ont élaboré une réponse commune à travers le projet SYMBIOSE afin d’accroître la valorisation de la ressource forestière à l’échelle de Rhône-Alpes.

Deux axes majeurs structurent cette volonté commune : l’un concerne le foncier forestier et l’autre le regroupement de l’exploitation et de la commercialisation des bois en forêts publiques et privées.

De gauche à droite : Hervé HOUIN, directeur territorial de l’ONF Rhône-Alpes, Pascal BOUCHET, membre du bureau de la Chambre d’agriculture Rhône-Alpes et responsable forêt, Lionel PIET, directeur général de COFORET, Roger VILLIEN, président des Communes forestières Auvergne-Rhône-Alpes

“Remettre en gestion des parcelles forestières à l’abandon ou sous-exploitées” – 1ère convention

La première convention établit les modalités techniques et financières des missions confiées par la Communauté de Communes du Grésivaudan à la SAFER et aux Communes forestières. L’extrême morcellement de la propriété forestière étant considéré comme un facteur de sous-exploitation principal des forêts privées, cette coopération a pour objectif de remettre en gestion des parcelles forestières à l’abandon ou sous-exploitées du territoire.

Ce projet consistera en :

  • La réalisation d’un état des lieux du potentiel forestier appréhendable à l’échelle du territoire de la Communauté de Communes du Grésivaudan,
  • La maîtrise de ces fonciers forestiers,
  • La valorisation des fonciers appréhendés.

Les enjeux associés à cette initiative concernent aussi bien la restructuration des massifs forestiers publics et privés, que la maîtrise foncière dans le cadre de projets de desserte, ou encore l’accroissement de la surface de forêts gérées. Compétente en matière de « développement économique », la Communauté de Communes du Grésivaudan apporte donc à travers ce partenariat un soutien à la valorisation de la forêt et de la filière bois de son territoire.

2

“Rendre opérationnelles des démarches d’exploitation et de commercialisation en synergie en forêts publiques et privées” – 2ème convention

La deuxième convention traduit concrètement la volonté politique de coopération entre forêts publiques et privées (et c’est une première !)
Actuellement comme par le passé, de nombreux lots de bois ne sont pas exploités ou commercialisés du fait de freins techniques (desserte non adaptée…), d’une attractivité faible des lots (volumes insuffisants, hétérogénéité des bois…) ou encore de parcelles trop petites pour rendre viable toute exploitation. Ainsi, la coopération entre COFORET, la Chambre d’agriculture, les Communes forestières et l’ONF apporte un élément de solution à ce constat, en rendant opérationnelle des démarches d’exploitation et de commercialisation simultanées en forêts publiques et privées.

Pour ce faire, la Chambre régionale d’agriculture permettra par son travail d’animation auprès des propriétaires privés d’identifier de potentiels chantiers groupés, les Communes forestières coordonneront leur réalisation et accompagneront les élus impliqués, et l’ONF et la COFORET les mettront en oeuvre.

Au-delà des volumes qui seront mobilisés grâce aux neufs chantiers groupés réalisés dans le cadre de SYMBIOSE, l’objectif premier des partenaires du projet est d’initier et de pérenniser cette coopération entre acteurs forestiers publics et privés.

Nous vous en parlions dans un précédent article (à lire ou relire ici !) ; cet été, les parcs naturels régionaux de Chartreuse et du Massif des Bauges proposaient de vous glisser dans la peau d’un bûcheron le temps d’une visite sur des chantiers forestiers…

Un très beau bilan pour VIS MA VIE DE BÛCHERON en Chartreuse.

C’est environ 100 personnes, touristes et locaux, qui ont découvert les activités de bûcheron, de débardeur et de gestionnaire forestier cet été en Chartreuse. Cette opération menée par le Parc Naturel Régional avec la complicité de CREABOIS, l’ONF, la COFORET, l’ADETFI et l’ASDEFS (association des ETF de l’Isère et des Pays de Savoie) avait pour but de faire comprendre au grand public les activités économiques en forêt pour permettre une meilleure cohabitation entre promeneurs et professionnels en forêt.

C’est un public intéressé, impressionné parfois, et ouvert aux échanges qui est venu en nombre chaque mercredi matin du 13 juillet au 17 août. Nous avons pu répondre à des questions récurrentes : les coupes rases sont-elles légales ? Pourquoi laissez-vous les branches en forêt ? Les chemins sont-ils remis en état après l’exploitation ? etc…

La couverture médiatique a été excellente avec 3 reportages TV sur France 3 et Télégrenoble, 1 reportage radio sur France bleu (que vous pouvez retrouver ici : pour consulter l’article, cliquez ici !) + des annonces chaque semaine, 3 articles de presse dans le Dauphiné Libéré. Pour consulter l’un de ces article, cliquez ici !

On peut donc féliciter le Parc de Chartreuse pour cette initiative et dire un grand merci aux entrepreneurs de travaux forestiers, Clément Jay, Romain Evano, Mathieu Mollier-Sabet, ainsi qu’aux techniciens de l’ONF et de la COFORET qui ont accepté de jouer le jeu, merci également au personnel d’accueil de l’office de tourisme de St Pierre de Chartreuse et bien sûr aux financeurs les Départements de l’Isère et de la Savoie.

Merci à Guénaëlle Scolan (Créabois) pour les photos et le bilan très positif de cette opération !

 

Sylviculture, Exploitation, Vente de bois

Après une étude de votre propriété, COFORET vous propose de réaliser les travaux nécessaires allant de l’inventaire des arbres jusqu’aux travaux de reboisement…

Forts de plusieurs années d’expérience, nous nous engageons à utiliser la technique adaptée à vos besoins pour exploiter durablement votre forêt tout en assurant sa conservation et sa régénération.