En ce début d’année, COFORET a choisi de soutenir l’association “Bois des Territoires du Massif central” et les Communes Forestières du Massif central dans leur collecte de fonds !

Continue reading

Les élus de la Charte Forestière de Bas-Dauphiné et Bonnevaux ont identifié l’accès à la ressource et la desserte forestière comme des enjeux principaux pour le territoire. Toutefois, l’usage des voiries pour l’exploitation forestière conduit régulièrement à des situations d’incompréhension opposant notamment des communes à des entreprises d’exploitation forestière.

Conscients que l’activité forestière est créatrice d’emplois locaux, les élus ont souhaité s’engager dans une démarche de dialogue.

Cette démarche, animée par la Charte forestière avec l’aide de l’interprofession CREABOIS, vise à définir un « Mode opératoire pour l’utilisation des chemins ruraux lors de l’exploitation forestière ».

Le rendez-vous était donné mercredi 18 octobre à Arzay

Après les discours d’accueil de :

  • Madame Liliane Térol, Maire de la commune d’Arzay (38),
  • de Monsieur Guy Servet, Maire de Chatonnay (38) et Président de la Charte forestière Bas-Dauphiné Bonnevaux,
  • de Thomas Bénet, animateur de la Charte et de Guénaëlle Scolan, directrice de Créabois Isère,

Philippe GARD (technicien forestier) a fait la présentation de COFORET auprès de la trentaine de personnes présentes (élus, correspondants-forêt, exploitants forestiers, représentants de l’ONF et divers acteurs de la forêt privée dont Michaël Chatenet, technicien du CRPF).

Une visite précise et technique.

La visite d’un chantier d’exploitation forestière a ensuite été faite. La 2ème tranche de ce chantier est en cours de réalisation dans la forêt de Mme Christine de Barrin, adhérente COFORET.

Les travaux consistent à effectuer deux trouées de 1000 m2 par hectare tous les 5 à 7 ans afin de convertir progressivement le TSF Chêne et feuillus divers en futaie irrégulière. Ces coupes sont prévues dans le Plan Simple de Gestion de la propriété (PSG).

Nous avons pu constater la présence de nombreux jeunes semis dans les trouées qui avaient été réalisées quelques années auparavant assurant ainsi la régénération du peuplement.

Une démonstration de broyage.

La visite s’est poursuivie par une démonstration de broyage du bois énergie issu de la coupe avec le matériel de la société « bois des Alpes » dont le Gérant, Yannick Péillard, était présent.

Nous remercions Bruno PROVENT, Responsable Bois Énergie pour COFORET, sans qui cette démonstration n’aurait put être possible. Grâce à son intervention le déplacement du matériel, le broyage et l’enlèvement des plaquettes pour le jour de la réunion a pu se faire sans problème.

Une fin de journée réussie !

Constatation a été faite que, malgré le passage du tracteur, du broyeur et des camions, les chemins ruraux et la voirie communale n’avaient pas subi de dégradation.

La signature, en Mairie d’Arzay, du « mode opératoire pour l’utilisation des chemins ruraux lors de l’exploitation forestière » a clôturée la réunion.

 

Retrouvez cette journée en images grâce au diaporama ci-dessous. © Thomas Bénet.

Démonstration de broyage

 

En 2017, la coopérative accueille un nouveau technicien dans le Rhône : M. Benoît MARGUIN !

Basé à Lamure-sur-Azergues, ses missions seront notamment :

  • Seconder les responsables du secteur Rhône dans le suivi et la réception des chantiers d’exploitation,
  • Organiser le déplacement des machines,
  • Suivre l’activité de la plateforme bois énergie de Bel Air (69)
  • Réaliser un travail de massification.

Nous lui souhaitons la bienvenue au sein de COFORET ! 

Vous souhaitez le contacter ? Voici ses coordonnées ! Vous pourrez également les retrouver sur cette page !

  • Benoit MARGUIN
  • Tél. : 06 43 74 79 77
  • Mail : bmarguin@coforet.com
  • Adresse : Route de Lyon 69870 Lamure-sur-Azergues

Organisés durant le mois de novembre, les Conseils de section permettent à tous les acteurs locaux de la coopérative d’échanger sur les actions en cours ou à venir dans les sections. Et cette année, COFORET a également souhaité dynamiser ces réunions en invitant de nouveaux adhérents…

De nombreux sujets ont été abordés : 

  • L’Appel à Manifestation d’Intérêt AMI SYMBIOSE. Son but : accroître la mobilisation de bois dans la région Rhône-Alpes. Dans le cadre de ce projet, COFORET a embauché deux techniciens : Valérie CHARROIN dans la Drôme et Teddy MASSARD dans les Alpes. La coopérative a également investi dans deux nouvelles machines : une abatteuse et un porteur (présents dans la section Loire).
  • La signature d’un partenariat avec l’ONF, les Chambres d’Agriculture et les Communes Forestières afin de mettre l’accent sur le public-privé ! (Pour en savoir plus sur ce projet, rendez-vous ici !). Six chantiers sont d’ailleurs en cours d’étude en ce moment même… 
  • Le Fond de dotation “Plantons pour l’Avenir” destiné à rechercher différentes formes de financement (au travers de mécénat) pour aider les propriétaires à reboiser leur(s) parcelle(s). Pour feuilleter la plaquette de présentation et en savoir plus, rendez-vous sur cette page !
  • La création d’un poste de “technico-commercial bois” en la personne de Giovanni BERTUCCI.
  • La gestion forestière proposée par le service Gestion de Propriété et Aménagement des Territoires (GPAT) ainsi que tous les services associés : création de documents de gestion, délimitations de parcelles, conseil et aide aux propriétaires dans la gestion de leur propriété…
  • Une action de promotion des Plan Simple de Gestion (PSG), initiée par l’UFPA (Union des Forestiers Privés de l’Ardèche). Cette action, mise en place avec l’aide de la région Rhône-Alpes, a déjà permis de transmettre à COFORET 41 fiches, de signer 4 devis pour des PSG qui sont maintenant en cours de réalisation.

 

Dans la majorité des Conseils de section, une visite a pu être organisée.

Ce fut le cas pour la section Alpes, où nous avons été accueilli par Alexis MARTINOD (directeur du Pôle Excellence Bois de Rumilly) qui nous a présenté son établissement ainsi que des maquettes grandeur nature des différents systèmes constructifs en bois.

Dans la section Ain, Nicolas MARTIN (GPAT), a organisé la visite d’une parcelle de chênes rouges dont la gestion a été confiée à COFORET. Ce fut également le cas en Franche-Comté où Stéphane POUCHOULOU (GPAT) et Rémi BLANCHET (Technicien) ont pu présenter leur travail sur le terrain.

Enfin, nous remercions la scierie CROS (spécialisée dans la fabrication de palettes) de nous avoir fait visiter leur établissement lors du conseil de section Drôme-Ardèche.

 

Merci à vous d’être venu et d’avoir participé à ces conseils de section. Retrouvez ci-dessous quelques photo de ces six journées.

Conseil section Rhône - Saône-et-Loire
Visite de la scierie CROS en Ardèche
Visite d'une propriété en Franche-Comté
Conseil section Loire
Visite de la scierie CROS en Ardèche
Visite du Pôle Excellence Bois de Rumilly
Conseil de section Drôme Ardèche
Conseil de section Ain
Conseil de section Alpes
Visite d'une propriété de chênes rouges dans l'Ain

Le sapin blanc… une essence qui mérite d’être connue ! 

Un projet porté par Inter Forêt-Bois 42.

Fort de 597 millions d’ha et de 197 millions de m3 de bois sur pied, le sapin blanc est la première essence résineuse française en terme de volume. Pour un accroissement naturel de 6,1 millions de m3 par an, seul 39 % de ce volume est exploité, contre 62 % en moyenne pour les autres résineux. Le sapin blanc est donc une essence sous exploitée, qui mérite de l’être plus ! Pourquoi ? Pour les raisons suivantes :

  • En forêt, le sapin blanc est une essence qui se régénère naturellement, ce qui fait de lui l’essence idéale de la futaie jardinée. De plus, il se marie parfaitement avec d’autres résineux, comme d’autres feuillus, faisant de la sapinière une forêt multi-essences diversifiée. Ce qui induit une biodiversité végétale et animale en sous-bois.
  • Le sapin blanc présente de nombreuses caractéristiques permettant son usage en charpente, en bois ingénierie, en menuiserie et en aménagement intérieur. En effet, son excellente résistance mécanique et sa bonne compatibilité avec la colle, font de son usage en lamellé collé et en charpente une évidence. Sa couleur claire très design, fait du sapin blanc une essence appréciée des architectes pour la menuiserie ou l’aménagement intérieur.

Pour en savoir plus sur le sapin blanc, n’hésitez pas à regarder cette vidéo ou à vous rendre sur le site d’Inter Forêt-Bois 42 qui travaille depuis plus d’un an sur cette problématique.