Du 14 au 18 septembre, COFOCIMES, l’ensemble du système de management de COFORET a été audité.

Missionné par les cabinets BUREAU VERITAS et ECOCERT, Damien SCHMUTZ s’est rendu au siège de COFORET et sur le terrain. Sa mission : s’assurer du respect et de l’application des normes dans le cadre de la certification Groupe Coopération Forestière (GCF) : ISO 9001 « Service aux propriétaires », PEFC « Gestion forestière » et « Chaîne de contrôle ».

Continue reading

Qu’est-ce que PEFC ?

PEFC est une ONG internationale qui a pour ambition de préserver les forêts, de garantir le respect de ceux qui y vivent, y travaillent et s’y promènent, mais aussi de pérenniser la ressource forestière pour répondre aux besoins en bois de l’Homme aujourd’hui et pour l’avenir.

Continue reading

Comment ça fonctionne ?

Vous vous êtes toujours demandé comment fonctionnait la certification PEFC ?!  Comment ce label est mis en place au sein de COFORET ? Et au sein de GCF (Groupe Coopération Forestière) ?  Comment est-ce que nous sommes contrôlé et audité ?

Continue reading

Et si on agissait ?

Posons-nous une question : que pouvons-nous faire pour protéger Continue reading

Le nouveau schéma de certification PEFC est arrivé !
Qu’est ce qui change pour cette nouvelle période 2017-2022 ?

  • Disposer d’une garantie de gestion durable à l’adhésion PEFC (et plus dans les 3 ans) si vous avez une parcelle > 10 ha d’un seul tenant : il nous faut désormais la copie de l’agrément du DGD ou à défaut un devis signé. Attention : il est applicable au plus tard fin mai 2018
  • Le CBPS (Code des Bonnes Pratiques Sylvicoles) doit désormais être accompagné d’un programme de coupes et travaux pour les propriétaires privés de moins de 25 hectares.
  • Vous devez veiller au maintien de l’équilibre sylvo- cynégétique exigé.
    • Demander un plan de chasse adaptée
    • Déclarer systématiquement les dégâts de gibier
    • Utiliser les voies de droit permettant de faire appliquer cet équilibre

Parce que nous attachons une réelle importance à nos adhérents, une communication a déjà été apportée aux sociétaires concernés. Néanmoins, si vous des questions, n’hésitez pas à contacter Alizée CORSI (responsable Qualité, Sécurité, Environnement) au 04 74 03 14 38 ou par email : acorsi@coforet.com

Télécharger le nouveau cahier des charges PEFC en cliquant ici ! 

À lire : “Nouveau schéma français de certification forestière”

 Le 12 octobre 2016, nous vous annoncions que “la coopération forestière française est la première puissance économique de la forêt privée” ! Pour lire l’article complet, cliquez ici.

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Pour vous aider à comprendre la force que représente cette coopération, l’Union de la Coopération Forestière Française (UCFF) a édité un dépliant rassemblant 10 chiffres clés. 

En 10 chiffres seulement, découvrez … :

  • combien de sylviculteurs croient en ce modèle,
  • le nombre d’hectares de forêt gérés durablement sur notre territoire par les coopératives,
  • combien de m3 elles commercialisent,
  • le nombre d’emplois générés,
  • combien d’euros de chiffre d’affaires sont réalisés
  • …et bien d’autres !

Pour télécharger ce document, cliquez ici ! 

La coopération forestière française a publié ses résultats 2014-2015 à l’occasion de la sortie de son rapport d’activité. Il en ressort de façon significative, que les 19 coopératives forestières rassemblées au sein de l’UCFF représentent la première force économique de la forêt privée.

Avec un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros et 1 000 salariés, les coopératives forestières sont source d’économie dans les territoires et constituent le premier employeur de la forêt privée. Les coopératives forestières regroupent près de 120 000 propriétaires forestiers adhérents et gèrent durablement 2 millions d’hectares de forêts. Cette gestion a permis de récolter et de commercialiser 7 millions de m3 de bois en 2015, soit 30 % de la récolte totale de la forêt privée* et 20 % de la récolte nationale totale (forêts publiques et privées)**.

* total de la commercialisation de bois en forêt privée : 24 millions de m3 ,
** total de la commercialisation de bois en forêt publique et privée : 37,93 millions de m3 (source MAAF).

 

Des résultats en nette hausse.

En l’espace de deux ans, la coopération forestière française a vu son chiffre d’affaires augmenter de 23 %. Cette augmentation est notamment liée à un accroissement de 24 % de la commercialisation de bois des coopératives atteignant 7 millions de m3 de bois en 2015. Les coopératives forestières démontrent leur capacité à répondre à de nouveaux marchés du bois et aux attentes de la société française.

Plus de 60 % des propriétaires forestiers privés ont fait certifier leur forêt « PEFC » par le biais d’une coopérative. Précurseurs de cette certification de gestion durable « PEFC », les coopératives forestières en sont les premiers contributeurs en forêt privée.

cp_-_les_coops_forestieres_1ere_puissance_economique_de_la_foret_privee
Volumes de bois commercialisés par les coopératives forestières françaises (Source UCFF, croisée avec chiffres du MAAF, septembre 2016.)

 

La coopération forestière : 1er producteur de bois énergie industriel en France.

En 2 ans, les coopératives forestières ont augmenté leur production de plaquettes forestières (bois énergie industriel) de 80%, soit presque un doublement de la production avec près de 800 000 tonnes en 2015 et une prévision de 900 000 tonnes en 2016. Cette production 2015 représente plus de 2.3 millions de MWh soit l’équivalent en chauffage d’une ville de 160 000 habitants comme Toulon ou Grenoble. Les coopératives forestières sont ainsi leader de la production de plaquettes forestières avec une part de marché estimée à 30 %. Les clients approvisionnés sont en majorité des collectivités et les industriels ayant des installations de moyenne à forte puissance.

cp_-_les_coops_forestieres_1ere_puissance_economique_de_la_foret_privee2
Bois énergie (industriel) commercialisé par les coopératives forestières (Source GCF, sept. 2016)