À l’écoute des attentes sociétales, de l’environnement dans lequel elle évolue et de l’ensemble des acteurs avec qui elle travaille quotidiennement… COFORET a choisi de placer l’innovation au coeur de sa stratégie. Entrez dans les détails de notre stratégie grâce à cet article.

La filière forêt-bois… Une filière d’avenir !

La France est le 4ème pays de l’Union européenne en termes de surfaces forestières. Ces ressources représentent un réel potentiel économique et écologique.

La filière forêt-bois est, depuis l’amont (la forêt, sa gestion…) jusqu’à l’aval (la création de produits finis issus du bois) une chaine solidaire et coopérative. Elle rassemble une multitude d’acteurs professionnels publics et privés.

Une filière d’avenir pour plusieurs raisons

  • Économique et social : plus de 425 000 emplois ruraux constituent un levier de développement pour les territoires. L’exploitation des forêts répond aux besoins croissants d’approvisionnement des industries du bois
  • Environnement : la mobilisation des ressources forestières est considérée comme un levier stratégique pour l’atténuation du changement climatique. Cette valorisation ne pourra se faire sans assurer le renouvellement des forêts.
  • Innovations : le secteur forêt-bois est porteur d’innovations :
    • Techniques et technologiques (équipements, outils, process de production),
    • Économiques (optimisation des coûts, logistique),
    • Environnementales (maîtrise des impacts au sol, lutte physique contre les ravageurs),
    • Sociales (amélioration des conditions de travail des opérateurs, ergonomie)
    • Et enfin, mais non des moindres : sociétales.

Ces innovations sont autant d’avancées structurantes pour la filière et pour les détenteurs de la ressource : les propriétaires forestiers.

Pourquoi mettre l’accent sur l’innovation ?

L’innovation en forêt, et plus particulièrement au sein de COFORET est liée à plusieurs volontés :

Nous adapter à notre environnement naturel

La nature évolue, et l’un des phénomènes les plus prégnants réside dans l’évolution climatique qui modifie le comportement physiologique des arbres et donc la production et l’accroissement forestier.

Il est acquis que cette évolution climatique grève le renouvellement forestier de demain si les pratiques sylvicoles actuelles n’évoluent pas.

L’innovation forestière que nous plaçons aujourd’hui au cœur de notre stratégie permet, par une action humaine sur la sélection, ou sur la manière de cultiver sa forêt (itinéraires sylvicoles), ou par la recherche génétique, de s’adapter aux changements naturels qui s’imposent pour que les forestiers continuent à produire un matériau et une énergie renouvelable.

Nous adapter à notre environnement social
& économique

Rester fixés sur nos pratiques, nos connaissances et nos savoir-faire actuels est dangereux. Pour COFORET, l’enjeu est d’acquérir des savoir-faire pour obtenir des gains de compétitivité économiques, mais aussi d’offrir de nouveaux services sylvicoles à nos adhérents, producteurs.  

L’enjeu de l’innovation revêt aussi du progrès social. En effet, le travail en forêt peut, pour certains chantiers et dans certaines conditions, être synonyme de « travail physique pénible », avec des gestes souvent énergivores, des charges lourdes à porter.

Les innovations en termes d’exploitation doivent permettre de réduire la pénibilité potentielle, notamment par la mécanisation ou par les technologies de démultiplication des portés, etc.


Nous adapter à notre environnement sociétal

Ce n’est plus une surprise, notre société prête de plus en plus attention à l’environnement dans lequel elle évolue : bien-être, climat, qualité de l’air, santé des forêts… Ces sujets font l’objet d’une attention accrue du public.

Des évolutions témoignent de cet intérêt : la constitution d’associations environnementales, l’intégration des problématiques au sein des programmes électoraux et, plus récemment, l’élection des verts dans un grand nombre de grandes villes françaises. Ce dernier exemple témoigne d’abord de l’intérêt du public mais surtout de son envie d’agir.

Ne pouvant nier cet intérêt et souhaitant travailler en collaboration avec l’ensemble des acteurs territoriaux, la coopérative se doit de prêter attention à ces nouveaux acteurs et surtout, à leurs attentes. Dans cette démarche de coopération, c’est donc tout naturellement que COFORET fait le choix d’écouter ces demandes, de les intégrer au sein de sa démarche et de les appliquer au quotidien.


Faire évoluer la filière structurellement

En outre, l’enjeu de l’innovation répond au besoin de structuration de filière.

Il s’agit par exemple de faire évoluer les pratiques de ventes vers un modèle industriel avec des « produits qualifiés valorisés », plutôt qu’une « matière bois brute » vendue.

Aux côtés des autres coopératives forestières françaises, COFORET œuvre pour une évolution profonde et structurelle de la filière.

Pour toutes ces raisons, COFORET place donc l’innovation au cœur de sa stratégie.

Une interface entre les propriétaires forestiers et les industriels

Les coopératives forestières représentent la 1ère force économique de la forêt privée. C’est donc ainsi que toutes ces innovations sont au service des adhérents. Ces derniers sont, pour la majorité d’entre eux, avec les techniciens forestiers qui les accompagnent, des sylviculteurs passionnés.

Participer à une démarche d’innovation constitue alors un épanouissant moteur. Celui de faire avancer la connaissance sylvicole, et celui d’être pionniers en la matière. C’est donc dans un esprit de coopération que les techniciens COFORET innovent et agissent pour répondre à un triple enjeu :

  • Perfectionner l’accompagnement des propriétaires forestiers dans leur gestion sylvicole
  • Améliorer l’offre de bois proposée aux industriels du bois (quantité, qualité, logistique)
  • Parfaire la qualité du travail, et des pratiques de gestion durable

Concrêtement, sur quoi portent ces innovations ?

Quatre thématiques majeures ont été identifiées par la coopération forestière. Le but : assurer le développement de solutions innovantes en matière de technologies et de procédés :

  1. Sylviculture, plantation et reboisement ;
  2. Numérisation des données : dématérialisation de la transmission des informations ;
  3. Mobilisation et exploitation de la ressource ;
  4. Gestion durable et changement climatique.

En savoir plus…

Pour les plus curieux d’entre vous, nous vous proposons d’approfondir votre lecture. Découvrez le dossier de presse de l’Union des Coopératives Forestières Françaises. Dédié à l’innovation, il vous apportera une vision nationale de ce thème au sein de la filière. Cliquez-ici pour le visionner.

Pour en savoir davantage sur la stratégie de COFORET, nous vous conseillons la lecture de deux articles supplémentaires :

  • COFORET face à l’avenir”, un article complémentaire et néanmoins enrichissant sur la vision de COFORET.
  • COFOCIMES“. Découvrez le système de management mis en place au sein de la coopérative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *