Le Plan de Relance annoncé par le gouvernement comporte une mesure forestière visant à « Aider la forêt à s’adapter au changement climatique pour mieux l’atténuer ». L’’un des objectifs principaux est d’accompagner les investissements forestiers pour le renouvellement des forêts. Tous les détails dans cet article.

Contexte et objectifs du plan de relance

La filière forêt-bois française permet de compenser environ 20 % des émissions françaises de CO2 grâce :

  • à la séquestration du carbone en forêt,
  • à son stockage dans les produits bois
  • et à la substitution d’énergies fossiles et de matériaux plus énergivores par des matériaux biosourcés.

Elle joue un rôle majeur en matière d’atténuation du changement climatique et présente le potentiel pour en jouer un plus grand.

La forêt et la filière bois apportent de nombreux autres services :

  • Économiques (approvisionnement en bois d’entreprises de transformation et de production d’énergie, valeur ajoutée créée par l’industrie de transformation, emplois, …),
  • Environnementaux (hébergement d’une biodiversité riche, préservation de la qualité de l’eau, paysage)
  • Et sociétaux (accueil du public, prévention contre les risques naturels, services récréatifs, …).

Pour autant, ce rôle repose sur la résilience des forêts.

Et notamment sur leur capacité à s’adapter au changement climatique dans un contexte où elles sont déjà affectées par des dépérissements et doivent être régénérées (scolytes, mortalité due à la sécheresse, …).

Or, les simulations d’évolutions climatiques laissent apparaître une réduction très significative des aires de compatibilité climatique des grandes essences de la forêt française. D’autant plus que leurs capacités d’adaptation ne suffiront pas à leur maintien.

Une stratégie s’appuyant sur une gestion forestière résiliente conduite sur des surfaces bien plus importantes qu’aujourd’hui, et adaptée selon les territoires, est nécessaire. Amplifier le rôle de puits de carbone de la forêt et le développement des produits bois suppose d’investir dans la filière.

L’objectif de cette mesure du Plan de Relance est ainsi d’accompagner l’adaptation de la filière forêt-bois française. Ainsi, nous continuerons à fournir du bois à la société. Nous pérenniserons les services qu’elle rend et amplifierons sa contribution à l’atténuation du changement climatique. Le tout, en s’inscrivant dans le cadre d’une gestion durable et multifonctionnelle de la forêt.

Aider les propriétaires à renouveler leur forêt

Cette mesure vise, en particulier, à aider financièrement les propriétaires forestiers, publics et privés, à renouveler leurs forêts et garantir la résilience des écosystèmes forestiers dans le contexte du changement climatique. L’objectif est d’améliorer, adapter, régénérer ou reconstituer 45 000 hectares, avec environ 50 millions d’arbres à partir des trois volets d’action que compte le dispositif :

  1. La reconstitution des peuplements sinistrés par la sécheresse ou des phénomènes biotiques, dont les scolytes ;
  2. L’adaptation des peuplements vulnérables face au changement climatique ;
  3. La conversion de peuplements forestiers pauvres pour améliorer leur contribution à l’atténuation au changement climatique.

Le présent dispositif permet d’inciter les propriétaires forestiers à entamer une démarche proactive de renouvellement de leurs forêts.

Pour tenir compte des orientations de la feuille de route « adaptation des forêts au changement climatique ». [ndlr- un document remise au ministre de l’agriculture et de l’alimentation par les professionnels de la filière forêt-bois le 22 décembre 2020.] notamment en matière de diversification, le présent dispositif vise à définir un cadre permettant de prendre en compte les itinéraires techniques de diversification.

Concernant les essences éligibles, la référence sera la liste définie par l’Instruction technique DGPE/SDFCB/2020-656 du 27/10/2020 relative aux Matériels Forestiers de Reproduction (MFR) éligibles aux aides de l’État, hors cas expérimentaux qui sont permis par cette même instruction technique, sous certaines conditions.

Ces références sont déclinées localement dans les arrêtés régionaux relatifs aux MFR.

COFORET œuvre pour ses adhérents

Nous vous l’annoncions dans cet article, notre coopérative est lauréate des Appels à Manifestation d’Intérêts (A.M.I.), « Renouvellement Forestier » et « Graines et plants ». C’est pourquoi COFORET dispose d’une enveloppe de 2 146 000 € ! Notre mission maintenant : accompagner nos adhérents dans la réalisation des opérations de renouvellement de leur forêt.

Engagée et responsable de l’avenir des forêts, toute la coopérative travaille pour offrir à ses adhérents cette opportunité. Ensemble, gérons durablement nos forêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.